Qu’est-ce que l’auto-traitement myofascial ?

En fait l’auto-traitement myofascial est un terme scientifique qui définit la détente, le relâchement et le remaniement du muscle et de son enveloppe de manière autonome.  C’est une forme de traitement qui augmente la récupération et aide à relâcher la tension des tissus conjonctifs et contractiles du système locomoteur.  C’est également une thérapie qui augmente considérablement l’efficacité des étirements pour augmenter l’amplitude de mouvement et la mobilité articulaire.

Ce traitement des muscles et des tissus conjonctifs est maintenant possible à intégrer quotidiennement dans vos vies à l’aide d’outils comme les rouleaux thérapeutiques et les balles en tout genres (lacrosse, balle-molle, golf et thérapeutiques) Cette méthode d’auto- traitement issue des sports de performances et des professionnels de l’intervention thérapeutique est un incontournable du bien-être au quotidien.  Elle est utile pour les gens actifs physiquement autant que pour les personnes sédentaires.

Quel usage en faire ?

Pour chaque exercice il suffit d’effectuer le massage durant 1 à 2 minutes jusqu’à ce qu’une sensation de chaleur et une diminution de la tension du muscle ciblé soit ressentie.

Les exercices d’étirements associés peuvent être effectués de deux manières différentes, soit par la FNP (facilitation neuromusculaire proprioceptive) et ou le contracté relâché respiratoire.

La FNP consiste à réaliser dans l’ordre un étirement, une contraction et un relâchement du muscle ciblé.  Afin d’être efficace, l’étirement devrait durer au moins 6 secondes, la contraction 6 secondes et le relâchement 2 secondes. Ce processus peut être répété 3x pour un même  muscle afin d’obtenir un étirement optimal.

Le contracté-relâché respiratoire consiste à créer une synergie avec le relâchement du diaphragme durant l’expiration.  Lors de l’inspiration on veut maintenir la position d’étirement alors qu’à l’expiration, on se concentre à détendre son corps le plus possible (comme si l’on voulait s’endormir) et à augmenter l’étirement.  Ce processus peut être répété pour une dizaine de respirations afin d’obtenir un étirement optimal.

Plusieurs vidéos disponibles sur la plate-forme YouTube peuvent démontrer efficacement comment réaliser plusieurs exercices d’auto-thérapie

Lien vidéo Auto-massage de la chaîne postérieure Maxiclub

La plupart des gens ont des tensions musculaires dont ils ne sont pas conscients et qui affecte leur bien-être au quotidien. Il suffit d’intégrer à sa routine quotidienne 10 minutes d’auto-massage et d’étirements pour augmenter de manière significative le bien-être des régions tendues.

L’auto-traitement myofascial est une solution à une multitude de problématiques causée par notre fonction au quotidien. Par exemple : les gens qui passent beaucoup de temps assis à leur travail sont plus susceptible d’avoir les groupes musculaires des fléchisseurs des hanches et des ischio-jambiers tendus. Les risques de douleurs et de blessures dans le bas du dos sont accrus par la tension chronique de ces deux groupes musculaires.

C’est une habitude de vie à adopter pour tous qui augmente le bien-être au moment présent et la santé musculo-squelettique à long terme.

Pour toute question sur le fonctionnement de l’auto-traitement myofascial ou pour obtenir une prescription de mobilité adaptée à votre problématique, n’hésitez-pas à contacter un Kinésiologue-Kinésithérapeute membre de l’AKKOMQ.

Gabriel Philion Couët B.Sc. D.E.S.S

Kinésiologue-Kinésithérapeute chez Maxiclub / Énergie-Sud / GPC2AC