Man running

Êtes-vous tenté de cesser l’entraînement pendant l’été sous prétexte que vous serez actif à l’extérieur? Il existe d’énormes inconvénients à cet arrêt pendant ces longues semaines de chaleur. Saviez-vous que votre condition physique commence déjà à régresser significativement après seulement deux semaines d’arrêt de l’entraînement? C’est ce qu’on appelle le phénomène de réversibilité des qualités physiques. Et pourtant, il existe un moyen très simple d’éviter cette situation fâcheuse.

Qu’est-ce que la réversibilité?

Généralement, l’entraînement permet de conserver ou d’améliorer des qualités physiques. Elles sont bien connues : ce sont la force, l’endurance, la puissance, la vitesse, le VO2MAX, l’agilité ou encore la flexibilité. L’ensemble de ces paramètres définissent le concept de condition physique.

Lorsqu’on entraîne une qualité physique, elle s’améliore. Le fait d’arrêter de solliciter une qualité physique l’amène à dégénérer tranquillement, c’est ce qu’on appelle la réversibilité. Nous savons que ce déclin apparait environ deux semaines après l’arrêt de l’entraînement.

Comment éviter de perdre les gains que j’ai fais cette année?

La meilleur stratégie est de créer un plan d’entraînement estival qui prend en compte votre nouvel horaire ainsi que les tâches auxquelles vous vous adonnerez dans cette belle période. L’objectif du plan : stopper le déclin des qualités physiques pour maintenir votre condition physique. Diminuez vos séances d’entraînement à une ou deux fois par semaine en continuant de travailler les qualités physiques importantes pour vous.  Vous pourrez ainsi mettre les bouchées doubles en septembre sans toutefois repartir à zéro et quand même profiter de la saison estivale pour vous adonnez à d’autres loisirs. Évidemment, le meilleur moyen de s’assurer de bien effectuer cette transition est de mandater votre kinésiologue! Si votre condition physique vous tient à cœur, appelez-nous pour avoir votre plan d’entraînement estival!

À propos de l’auteur

Alexy Marier est détenteur d’un baccalauréat en kinésiologie de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’un diplôme d’études supérieures spécialisées en exercices thérapeutiques. Il s’installe en 2013 à Granby et ouvre sa propre entreprise, la Clinique Kinesio, mettant ses connaissances au service de la population dans l’objectif de les aider à bouger plus et surtout assez pour en obtenir des bienfaits concrets!