Qu’est-ce qu’un traitement en kinésiologie-kinésithérapie?

Le traitement est basé sur le principe de rééquilibre musculo-squelettique, autant bilatérale que segmentaire. On sait que tout problème musculo-squelettique entraîne une perturbation du mouvement, et donc à l’émergence à plus ou moins long terme de douleurs chroniques.

Détendre, assouplir et renforcer sont les trois ingrédients indispensables à la réalisation d’un mouvement fluide et efficace ainsi qu’au maintien d’une bonne posture.

Le kinésiologue-kinésithérapeute, à moins de contre-indications du médecin traitant, veillera à éliminer les tensions musculaires et ainsi rétablir l’harmonie des chaînes musculaires. La musculature est l’un des paramètres sur lesquels il est le plus facile d’intervenir grâce à sa capacité de réponse aux stimuli.

Par la suite, les mobilisations passives et actives seront plus faciles à réaliser. Enfin, l’apprentissage d’exercices préventifs et l’éducation adaptée du mouvement permettront à la personne d’acquérir une autonomie dans la gestion de ses douleurs et de sa posture.

Les techniques utilisées

Par des techniques douces, sans contraintes, infra-douloureuses, et adaptées spécifiquement à chacun des patients, le kinésiologue-kinésithérapeute de notre association utilisera entre autres :

  • La mobilisation tissulaire regroupant de nombreuses techniques de massothérapie.
  • Les tractions douces.
  • Les mobilisations analytiques, globales, actives voire spécifiques douces sans contrainte articulaires ni dépassement de la barrière physiologique.
  • Les techniques de relâchement musculaire spécifiques (contracté-relâché, levées de tension, étirements dirigés).
  • La prescription d’exercices thérapeutiques personnalisés permettant le prolongement des soins à domicile par le patient lui-même, assurant ainsi la prévention de récidives éventuelles.

La participation du patient

Le kinésiologue-kinésithérapeute recherche activement la participation de son patient tout au long du traitement. Pendant ce dernier, il lui sera demandé de réagir à la thérapie manuelle afin d’améliorer l’efficacité des soins.

Le travail proprioceptif sera donc essentiel pour que le patient devienne conscient du travail effectué et de la structure sollicitée. Il pourra ainsi se familiariser plus facilement avec ses exercices à faire chez lui.

Les résultats

  • Amélioration des amplitudes articulaires.
  • Augmentation du relâchement musculaire et du confort lors de la réalisation de tâches domestiques, professionnelles ou sportives.
  • Amélioration et maintien actif sans douleur de sa posture.
  • Acquisition d’une autonomie vers une auto-éducation individualisée, en fonction de l’âge, des possibilités et des besoins de chaque personne.